Sommaire

La meilleure prévention de la grippe reste la vaccination, surtout chez les personnes fragiles qui ont un risque élevé de complication.

Prévention grippe : attention à la contagion

La grippe est une maladie très contagieuse qui se transmet :

  • par gouttelettes respiratoires, lorsqu'une personne malade tousse ou éternue ;
  • par contact avec des objets, des mains ou des surfaces contaminés.

Suite à un tel contact, le délai d'incubation est de 1 à 3 jours. La période de contagion est de quelques jours également.

Lire l'article Ooreka

Prévention de la grippe : l'hygiène pour tous

Pour éviter d'attraper la grippe, il est important :

  • d'éviter si possible les contacts avec les personnes malades ;
  • de se laver les mains à l'eau et au savon plusieurs fois par jour, surtout avant de manger, après être allé aux toilettes, après avoir pris les transports en commun, etc. ;
  • de désinfecter les objets utilisés par la personne malade (couverts, brosse à dents, etc.).

Voici la marche à suivre pour se laver les mains correctement à l'eau et au savon :

  • Frotter la paume et l'extérieur des mains, sans oublier les ongles et le bout des doigts.
  • Frotter la zone entre les doigts et les poignets.
  • Se sécher les mains avec un essuie-main à usage unique ou à l'air libre.
  • Si vous n'avez pas accès à l'eau et au savon, utilisez une solution hydroalcoolique.

Des remèdes à base de plantes peuvent aussi aider à prévenir la grippe.

Lire l'article Ooreka

Prévention grippe : éviter la transmission

Si vous êtes est malade, il faut suivre quelques précautions pour ne pas contaminer les autres :

  • limiter les contacts avec d'autres personnes et en particulier les personnes à risque (nourrissons, malades chroniques, personnes âgées, femme enceinte) ;
  • se couvrir la bouche à chaque fois qu'on tousse ;
  • se couvrir le nez à chaque fois qu'on éternue (ou tousser ou éternuer dans son coude) ;
  • se moucher dans des mouchoirs en papier à usage unique jetés dans une poubelle recouverte d'un couvercle ;
  • ne cracher que dans un mouchoir en papier à usage unique jeté dans une poubelle fermée par un couvercle.

Prévention grippe : vaccination

La vaccination est le mode de prévention le plus efficace.

Le moyen le plus efficace de prévenir la grippe est la vaccination. La vaccination contre la grippe saisonnière doit être répétée chaque année, car le virus de la grippe change constamment. Elle doit être effectuée au moins 15 jours avant le début de l’épidémie grippale.

Efficacité

L'efficacité du vaccin antigrippal n'est pas parfaite, mais elle est largement démontrée :

  • Chez les adultes, le vaccin peut éviter 70 à 90 % des symptômes spécifiques à la grippe.
  • Chez les personnes âgées, la vaccination permet de réduire 60 % la gravité de la maladie.
  • La vaccination peut diminuer de 80 % la mortalité liée à la grippe chez les personnes âgées. Toutefois, on sait que chez les gens très âgés, le vaccin est relativement inefficace car leur système immunitaire ne fonctionne plus suffisamment bien pour répondre à la vaccination.

C'est la raison pour laquelle le vaccin antigrippal à haute dose Efluelda® est autorisé depuis avril 2020 dans l’indication « immunisation active des personnes âgées de 65 ans et plus pour la prévention de la grippe ». En effet, il se distingue par une dose d’antigènes 4 fois plus élevée que les autres vaccins antigrippaux tétravalents. Néanmoins, selon l'HAS le bénéfice additionnel d’Efluelda® sur la réduction des cas de grippe et des hospitalisations associées reste modeste comparativement aux vaccins trivalents (il n’existe pas de donnée comparative avec les autres vaccins tétravalents).

De plus, en ce qui concerne la grippe 2018-2019 l’efficacité vaccinale chez l’ensemble des personnes à risque a été très faible puisqu'elle n'aurait été que de 59 % contre le virus A(H1N1)pdm09 et de 19 % seulement le virus A(H3N2), la souche prédominante. Cela tient au fait que les vaccins sont produits 6 mois avant l'apparition du virus et qu'il est donc possible de mal cibler les souches virales qui surviendront l'hiver suivant (source : Santé publique France, 6 février 2019).

Par ailleurs, selon une étude américaine, la vaccination antigrippale verrait son efficacité diminuer avec le temps au cours d’une saison. Ainsi, le risque de présenter un test influenza positif augmenterait de 16 % tous les 28 jours écoulés depuis la vaccination. Au final, les personnes vaccinées depuis 5 mois ou plus auraient un risque multiplié par plus de 2 d’attraper la grippe par rapport à ceux vaccinés 14 à 41 jours auparavant.

À partir de ces données, les auteurs estiment qu'il pourrait être intéressant de repousser la vaccination du 1er octobre au 26 novembre.

Pour 2020-2021, la campagne de vaccination se déroule du 13 octobre 2020 au 31 janvier 2021 et l'Assurance maladie recommande de se faire vacciner au début de l'automne, avant la circulation active des virus grippaux.

Groupes à risque

La vaccination est particulièrement importante pour les personnes qui ont un risque élevé de complication grave. Elle est donc recommandée chez :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les personnes atteintes de maladies chroniques (broncho-pneumopathie chronique obstructive, insuffisances respiratoires chroniques, mucoviscidose, néphropathies, drépanocytose, etc.) ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes obèses présentant un IMC égal ou supérieur à 40 kg/m² ;
  • l'entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois qui présentent des facteurs de risque de grippe grave (prématurés, enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pneumopathie, de pathologie neurologique ou neuromusculaire) afin de protéger les nourrissons qui ne peuvent pas être vaccinés ;
  • les professionnels de santé en contact avec les personnes à risque de grippe grave afin d'éviter la transmission de la maladie (chez ces professionnels, le taux de vaccination reste très faible même s'il est en augmentation constante depuis 10 ans).

Chez ces personnes, le vaccin antigrippal est pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie et l'injection est quant à elle prise en charge dans les conditions habituelles, sauf pour les patients pris en charge à 100 % au titre d'une des ALD (affections de longue durée) concernées.

  • Les patients majeurs éligibles à la vaccination peuvent se faire délivrer directement leur vaccin par le pharmacien sur présentation de leur bon de prise en charge (adressé par l'Assurance maladie au mois de septembre) et se faire vacciner par le professionnel de leur choix : médecin, infirmier, sage-femme ou pharmacien volontaire (depuis octobre 2019, tous les pharmaciens peuvent pratiquer la vaccination contre la grippe).
  • Les personnes de moins de 18 ans doivent bénéficier d'une prescription médicale préalable à la vaccination.

Aussi dans la rubrique :

Traitement et prévention

Sommaire