Sommaire

Qui consulter ?

La grippe (ou influenza) est une maladie causée par plusieurs types de virus. Elle est responsable chaque année d'épidémies touchant toutes les tranches d'âge, mais elle est la plupart du temps bénigne.

Le diagnostic, le traitement et la vaccination contre la grippe sont effectués par le médecin traitant, les infirmiers, les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois) ou les pharmaciens autorisés participant à une expérimentation dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Hauts-de-France et Occitanie pour la vaccination des personnes majeures. À noter que cette expérimentation ayant été jugée concluante, les pharmaciens de toute la France pourront vacciner les personnes pour qui elle est recommandée dès l'automne 2019.

Diagnostic : le médecin traitant en premier lieu

Le médecin traitant est en première ligne en cas de grippe, qui est une maladie bénigne dans l'immense majorité des cas.

Le diagnostic de la grippe est le plus souvent clinique, c'est-à-dire que le médecin se base uniquement sur les symptômes et non sur un examen biologique.

Le diagnostic de la grippe est très probable lorsque :

Pour connaître la situation des épidémies grippales, des réseaux de surveillance (GROG) ont été mis sur pied dans chaque région de France.

Dans certains cas, pour confirmer le diagnostic ou connaître l'identité du virus grippal en cause, le médecin procédera à un prélèvement nasopharyngé qui sera ensuite analysé en laboratoire.

Grippe : le spécialiste en cas de pathologie chronique

Si la grippe est bénigne dans la majorité des cas, certaines personnes sont à risque de développer des formes sévères ou d'avoir des complications :

  • les personnes âgées (à noter que chez les gens très âgés, le vaccin est relativement inefficace car leur système immunitaire ne fonctionne généralement plus suffisamment bien pour répondre à la vaccination) ;
  • les jeunes enfants (nourrissons) ;
  • les femmes enceintes (grippe et grossesse) ;
  • les personnes obèses dont l'IMC est supérieur ou égal à 40 ;
  • les personnes atteintes d'une maladie chronique, comme l'asthme, le diabète, etc.

Dans ces cas, un médecin spécialiste peut intervenir, car le traitement s'avère plus complexe.

Aussi dans la rubrique :

Traitement et prévention

Sommaire