Sommaire

 

La meilleure prévention de la grippe reste la vaccination, surtout chez les personnes fragiles qui ont un risque élevé de complication.

Complication, grippe : une maladie potentiellement mortelle

Chaque année, la grippe tue environ 8 000 Français.

La grippe est, dans l'immense majorité des cas, une maladie bénigne qui guérit spontanément en une dizaine de jours.

Cependant, chez des personnes fragiles (les personnes de 65 ans et plus, celles atteintes d’une maladie chronique ou d’obésité sévère, ou encore les femmes enceintes), ou dans certaines situations, la grippe peut être fatale.

Ainsi, en France, jusqu'à 8 000 personnes décéderaient chaque année de la grippe saisonnière (8 100 décès tous âges confondus ont pu être attribués à la grippe en 2018/2019). Ce chiffre est une estimation, sachant que la cause de décès n'est pas toujours spécifiée.

Dans le monde, les épidémies annuelles sont responsables d'environ 3 à 5 millions de cas graves et de 250 000 à 500 000 décès, selon l'Organisation Mondiale de la Santé.

Les complications de la grippe chez l'adulte

Les complications de l'infection grippale sont surtout respiratoires. Il s'agit :

  • soit d'une « attaque » élargie de l'appareil respiratoire par le virus ;
  • soit d'une surinfection par une bactérie : les voies respiratoires sont fragilisées par le virus de la grippe, et une bactérie en « profite » pour les infecter.

Chez l'adulte, les complications les plus fréquemment observées sont :

Ces maladies peuvent entraîner une faiblesse respiratoire potentiellement grave (ou mortelle), surtout chez les personnes âgées ou fragiles. L’impact de l’âge est important puisqu'il intervient sur la létalité avec une augmentation régulière de 0,5 % chez les cas âgés de moins de 20 ans à 10 % chez les personnes âgées d’au moins 80 ans.

Les complications de la grippe chez l'enfant

Chez l'enfant, la complication la plus commune de la grippe (comme celle du rhume) est l'otite.

  • Elle survient très fréquemment, dans 30 % à 50 % des cas lors d'une première grippe chez l'enfant.
  • L'otite peut être due à une propagation du virus grippal vers les oreilles ou à une surinfection par une bactérie.
  • Des complications respiratoires (bronchites, pneumonies) sont également possibles.
Lire l'article Ooreka

Autres complications de la grippe

Dans certains cas rares, la grippe peut causer des complications non respiratoires :

  • Complications cardiovasculaires, surtout chez les personnes âgées et en cas de pandémie.
  • Complications neurologiques, comme des convulsions, surtout chez l'enfant.

On note toutefois que la fréquence des hospitalisations en réanimation est beaucoup plus élevée dans les tranches d’âge intermédiaires de 40 à 79 ans que dans les autres tranches d’âge (10 700 hospitalisations au cours de l'hiver 2018-2019).

Complications de la grippe : personnes à risque

Tout le monde n'a pas la même fragilité face à la grippe. Certaines personnes fragiles sont plus sujettes aux complications et aux symptômes graves :

  • les personnes âgées (> 65 ans),
  • les personnes atteintes de maladie respiratoire (asthme, BPCO, etc.),
  • les personnes atteintes de maladie chronique cardiaque, rénale, métabolique (diabète), etc.,
  • les femmes enceintes ;
  • les nourrissons, en particulier ceux de moins de 6 mois et leur entourage ;
  • les personnes atteintes d'un déficit immunitaire (cancer, VIH, etc.) ;
  • les personnes obèses dont l'IMC est supérieur ou égal à 40.

Les personnels soignants, au contact avec de nombreux patients, sont également à risque. Toutefois, la couverture vaccinale des professionnels de santé en établissement reste encore faible même si elle augmente depuis 10 ans.

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & personnes à risques

Sommaire